SARO Movies

Portrait

Télévision régionale de la Vallée de Joux, 14 avril 2016

Brigitte Panchaud

Une des premières femmes à travailler au sein de la gendarmerie du Sentier, Brigitte Panchaud s’est aujourd’hui fait sa place dans un milieu encore très masculin.
En lien avec sa profession, elle est également membre du Groupe de Secours du jura vaudois. Une autre occasion de se mettre au service de la population tout en profitant de se rendre en montagne à l’occasion de spectaculaires exercices de sauvetage.

voir…

Interview sur la radio suisse romande avec Christian Reber

RTS.ch / 22.01.2016

Quel est le profil de ceux qui vont vous porter assistance en montagne? Quelle est leur formation?
Christian Reber, membre de la station de secours des Diablerets et nouveau Président du secours alpin romand, nous dit tout sur les bénévoles qui forment l’un des maillons de la chaîne du secours.

Ecouter

A la recherche de conducteurs de chiens

20minutes, 27 novembre 2015, Les Diablerets (VD)

La section romande du Secours alpin suisse a lancé vendredi un appel à la relève de ses conducteurs de chiens. Pour faire face à toutes éventualités, il en faudrait le double qu’actuellement.

La presse était invitée vendredi a l'exercice «Sauvetage d'urgence en cas d'avalanche» organisé par le Secours Alpin Romand au Glacier 3000 au dessus des Diablerets (VD). Cette opération d’envergure servait à promouvoir la relève de conducteurs de chiens. Ce type de personnel est essentiel pour les secours après une avalanche. Or aujourd'hui, sept conducteurs de chiens d'avalanche et de recherche sont opérationnels, mais il en faudrait quinze pour un fonctionnement optimal explique Guido Guidetti responsable de la formation du Secours Alpin Romand.

Des chiens comme assurance-vie
Lorsque l'avalanche survient, «chaque minute compte». Les appareils électroniques de détection et de localisation sont certes de plus en plus précis, mais il ne faut pas les considérer comme une assurance-vie, relève Olivier Roch, responsable des conducteurs de chiens. Ces sauveteurs restent un maillon essentiel de la chaîne. Ils sont prêts en permanence pour venir au secours des victimes. La formation et l'implication de ces bénévoles demandent cependant beaucoup d'efforts, avec à la clé un recrutement de plus en plus difficile en Suisse romande. Le cursus s'étend sur trois ans, à raison de deux formations par année. Il faut ensuite faire valider les compétences acquises tous les deux ans, sans parler de la pratique régulière de la montagne et du ski. A noter que le Valais dispose de son propre groupement de conducteurs de chiens dépendant de l'organisation cantonale des secours.

Liens article…

Les sauveteurs des colonnes de secours aident les services d’urgence

Emission Télévision Suisse Romande RTS; Samedi, 17 octobre 2015, 19:30 h

Ces volontaires agissent en montagne et interviennent lorsqu’un incident se déclare dans une zone difficile d’accès.

Plus de 800 sauvetages par année

La Télé – SANTÉ, 19 juin 2015

Plus de 800 sauvetages par année sont effectués à l'aide d'un hélicoptère et d'un treuil par la REGA. Les interventions d'urgence en milieu périlleux sont donc fréquentes et elles nécessitent une coordination parfaite entre les sauveteurs. La Télé a assisté à une démonstration grandeur nature à Saint-Triphon vendredi.

Les conducteurs de chiens d'avalanche

8 janvier 2014

Les conducteurs de chiens d'avalanche sont en alerte face aux dangers d'avalanche.
Seuls onze chiens de ce type existent en Suisse romande.

50 La Rega organise des exercices

Couleurs locales, 8 novembre 2013

La Rega organise des exercices de sauvetage dans l'Oberland bernois
Le but est de s'entrainer à évacuer les touristes coincés dans les télécabines.

Pompiers Genève - Exercice SSH avec REGA

18 octobre 2013 – La Dôle


Grand Conseil vaudois: soutien plus fort demandé pour le Secours alpin

Radio chablais, lundi 25 avril - 06:00

Comment mieux financer le Secours alpin dans le canton de Vaud? C’est le sens du postulat déposé demain par le député damounais Philippe Randin. Le socialiste constate une croissance des interventions du SAS: 2750 personnes ont bénéficié de ses interventions l’an passé dans les Alpes suisses et le Jura. C’est 294 de plus qu’en 2014. Le représentant de Château-d’Oex demandera au gouvernement de présenter un état des lieux du Secours alpin dans le canton. Il proposera de faire passer le mode de financement de 4 centimes à 20 centimes par habitant du canton. Sur le modèle de ce qui s’est déjà réalisé dans le canton de Berne. Il souhaiterait également que le Conseil d’Etat signe un contrat de prestations avec le Fondation Secours alpin.

écouter...